3E REUNION DU CONSEIL NATIONAL DE SUIVI DE LA DECENTRALISATION A DAPAONG

452

DES PROJETS DE DÉFINITION DES RESSORTS TERRITORIAUX ET DES CHEFS LIEUX DES COMMUNES EXAMINES
La 3e réunion du Conseil National de Suivi de la Décentralisation (CNSD) s’est tenue le samedi 4 novembre à Dapaong.

Les travaux ont été présidés par le Premier ministre, président du CNSD, Komi Selom
Klassou, en présence des membres du gouvernement, ceux du Conseil National de Suivi de la Décentralisation, des députés, des représentants du corps diplomatique, des préfets et présidents de Délégations spéciales, des chefs traditionnels, et des membres de la société civile. Ils ont été consacrés à l’examen du projet de définition des ressorts territoriaux et des chefs-lieux des communes, ceci en application de l’article 2 de la loi N° 2017-008 du 29 juin 2017, portant création des communes.

L’objectif est de permettre aux membres du CNSD d’aborder les cas des régions des
Plateaux, Centrale, Kara, et Savanes, d’apprécier et d’enrichir si nécessaire dans un élan
pragmatique, le projet du gouvernement relatif à la détermination du ressort territorial et le chef-lieu des 116 communes nouvellement créées.

Les participants ont ainsi, retenu les critères et les instruments institutionnels qui ont prévalu dans la définition du ressort territorial et le chef-lieu des communes, en tenant compte des conditions spécifiques à savoir historiques, démographiques, géographiques, culturelles, mais aussi des possibilités et des contraintes du pays.

Le président du CNSD, Dr Sélom Komi Klassou a indiqué que le président Faure
Gnassingbé reste très préoccupé par la mise en oeuvre rapide et efficace de la décentralisation. En acceptant de faire le déplacement pour Dapaong, a-t-il dit, à l’endroit des participants, « vous démontrez votre opiniâtreté et votre ferme volonté à rendre opérationnelle et vertueuse la décentralisation dont le processus est progressivement mais assurément en train d’être conduit dans notre pays. »

Evoquant les potentialités touristiques sur lesquelles peuvent compter nos communes dans
le cadre de la décentralisation, le Premier ministre a souligné que le tourisme apparaît comme un puissant moteur économique appelé de surcroit à gagner encore en importance et à créer de l’emploi décent à la jeunesse pourvu que « nous préservions les composantes essentielles et indispensables que sont la paix, la sécurité et la stabilité pour rendre notre pays attractif».

Pour le président de la Délégation spéciale de la commune de Dapaong, Tchédé Issa
Yendoupabe, « Si aujourd’hui les partenaires au développement ont tourné leur regard bienveillant vers le Togo et accompagnent les actions de développement du gouvernement, c’est grâce à la sage politique du président Faure Gnassingbé ». Il a réitéré le ferme engagement des populations des Savanes à travailler à ses côtés.

Le gouvernement a adopté le 11 mars 2016, une feuille de route de la décentralisation et des élections locales avec en son point 4, la mise en place du Conseil National de Suivi de la Décentralisation.

ATOP/DSW/OGN