CONSOLIDATION DE L’ETAT DE DROIT ET DE LA DEMOCRATIE : UNE DELEGATION DE LA RDC A LOME POUR UN ECHANGE D’EXPERIENCE AVEC LE HCRRUN

302

Une délégation de la République Démocratique du Congo (RDC) séjourne du 6 au 10 novembre à Lomé pour un échange d’expérience avec le Haut- Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN).

La délégation est conduite par M. Jean Pierre Mavungou, professeur de droit à
l’Université de Kinshasa, ambassadeur de la République et membre de la Cour
Constitutionnelle de la RDC. Au cours de cette visite qui s’inscrit dans le cadre de la coopération sud-sud, M. Mavungou et sa suite échangeront avec le staff technique du HCRRUN sur l’expérience de l’atelier consacré aux réformes politiques, institutionnelles et constitutionnelles organisé par le HCRRUN en juillet 2016 à Lomé afin de consolider l’Etat de droit et la démocratie au Togo. Les délégations togolaise et congolaise auront à faire un examen détaillé des travaux menés et des conclusions tirées lors de ces assises qui ont mobilisé les spécialistes en droit constitutionnel nationaux et internationaux, ainsi que les délégués des différentes couches socioprofessionnelles de la nation togolaise.

Elles suivront également une communication sur le jeu politique passé et en cours en RDC,
la genèse, les activités menées, les problèmes rencontrés et les perspectives d’avenir du HCRRUN.

La présidente du HCRRUN, Mme Awa Nana-Daboya a relevé que les deux pays connu une
histoire mouvementée caractérisée par des crises politiques ayant engendré des conséquences fâcheuses sur le fonctionnement des institutions. Le Togo et la RDC ont recouru au mécanisme de la justice transitionnelle qui a abouti à des résultats encourageants, a-t-elle ajouté. M. Mavungou a présenté ses civilités à la présidente du HCRRUN et au gouvernement togolais pour leur démarche.

Qualifiée de sous-continent, la RDC est située dans la région des Grands Lacs. Elle s’étend
sur une superficie de 2.345.000 kilomètres carrés avec 26 départements ou provinces et plus de vingt millions d’habitants.

ATOP/SAS /TJ