COUR SUPREME: DES NOUVEAUX MAGISTRATS PRETENT SERMENT

2142

Neuf magistrats nommés par décret, le 28 décembre dernier ont prêté serment le mardi 31 janvier à la Cour Suprême de Lomé.

La main levée, les impétrants (huit nouveaux affectés et un ancien promu président de
la chambre judiciaire) ont juré de bien et fidèlement remplir leurs fonctions dans le respect de la Constitution. Ils ont pour mission de veiller à l’interprétation et à l’application de la loi par les juridictions inférieures.

Le président de la Cour Suprême, Akakpovi Gamatho a félicité les magistrats qui continuent de produire des décisions de qualité et de se faire violence en se contentant de leur revenu légal. « Vous devez imprimer à chaque instant la vérité à vos rapports, conclusions et arrêts. Vous vous obligerez à un travail bien fait dans des délais raisonnables sans attendre quoi que ce soit, à nous aider à soigner l’image de l’Institution et partant, du service public
de la justice », a-t-il martelé à l’endroit des nouveaux promus.

M. Gamatho a rappelé quelques vertus indispensables pour juger les citoyens, notamment un sens aigu du devoir, l’humilité et l’intégrité. Il a invité les impétrants à « appliquer la règle de droit en fonction des normes de procédure sans céder à la crainte de déplaire ou au désir de plaire aux parties, à la hiérarchie, aux médias ou à l’opinion publique ».

S’appuyant sur l’Evangile selon Mathieu au chapitre 7 verset 12 « Faites pour les autres tout ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous : c’est là ce qu’ordonne la loi de Moïse et les prophètes », le président de la Cour a appelé tous les magistrats à répondre à leur vocation, celle d’être des artisans de justice et de paix au Togo.

A l’endroit des médias, il a fait savoir que les secteurs judiciaires sont disposés à communiquer dans le respect des principes d’indépendance, d’impartialité et du secret professionnel pour leur permettre de donner la bonne information.

Le porte-parole des magistrats, Mme Abbey Kayi a promis qu’ils se soumettront aux règles
d’éthique et de déontologie qui régissent la magistrature. A l’issue de la prestation de serment, le président de la Chambre judiciaire, Bassah Agbenyo a été installé.

ATOP/BV/AR