ELABORATION DE LA POLITIQUE NATIONALE SUR LES ENSEIGNANTS : LES ACTEURS S’APPROPRIENT LE GUIDE PROPOSE PAR L’UNESCO

6260

Un atelier d’appropriation du guide d’élaboration de la politique sur les enseignants au Togo proposé par l’équipe spéciale de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO) a réuni le lundi 8 mai à Lomé, une centaine d’enseignants venus de toutes les régions du pays.

Cet atelier organisé par le ministère des Enseignements Primaire, Secondaire et de la Formation professionnelle s’inscrit dans le cadre du processus d’élaboration et de lancement de la politique nationale sur les enseignants au Togo. L’objectif est de permettre aux participants de faire leur observation sur le guide d’élaboration de cette politique dont la finalité est de rendre le secteur éducatif beaucoup plus performant. Ce guide présenté par l’expert de l’UNESCO, Jean Adoté-Bah Aotévi définit le cadre du processus d’élaboration d’une politique en faveur des enseignants au Togo et fait le point sur les conditions macro-économique, l’environnement éducatif, le contexte socio-culturel indispensables pour rendre le système éducatif performant.

Il explore également toutes les facettes de la profession allant entre autres, du recrutement des enseignants, à la qualité de leur formation en passant par leur redéploiement qui doit être guidé par la recherche de l’équité. Le document insiste aussi sur la redevabilité des enseignants et de l’Etat qui doit redynamiser le dialogue social et créer des meilleurs cadres pour l’exécution du métier d’enseignant. Le guide précise en outre, les conditions d’emploi et de travail des enseignants, le lancement des différentes phases du processus et prévoie la budgétisation et la mise en œuvre. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre des Enseignements Primaire, Secondaire et de la Formation professionnelle, Komi Paalamwé Tchakpélé qui a, à ses côtés son collègue de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Octave Nicoué Broohm.

Le ministre Tchakpélé a rappelé le contexte, le processus et l’importance de l’élaboration de ce guide tout en soulignant que cet atelier se veut inclusif et participatif afin de garantir l’adhésion de tous les acteurs et partenaires de l’éducation au Togo, à la vision et aux choix stratégiques qui seront proposés dans le document de politique. Il s’est dit confiant que cette assise permettra à la communauté éducative du pays d’avoir une vision commune et partagée sur l’importante problématique de la question enseignante et que les suggestions, propositions et recommandations qui seront formulées permettront au Togo de disposer à brève échéance d’une véritable politique nationale sur les enseignants.

Le ministre Broohn a abondé dans le même sens, soulignant que le guide proposé traite de façon globale et systématique tous les problèmes liés au système éducatif dans l’optique de doter le pays d’une politique nationale pour mieux répondre aux attentes des différents acteurs.

ATOP/MEK/DHK