Cancel Preloader

EVALUATION MISE EN ŒUVRE PROJET WACA

Le projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’ouest a été lancé au Togo en juillet 2018. Il est financé par la banque mondiale à hauteur de 31 milliards de FCFA au Togo pour une durée de 5 ans. C’est u  projet sous régional qui concerne 6 pays dont le Togo, et qui à pour objectif d’apporter une réponse au phénomène de l’érosion côtière qui menace le littoral Togo-Bénin. Pour une mise en œuvre efficace de ce projet, les partenaires et la partie togolaise se sont réunis ce 12 février pour évaluer ce qui a été fait et définir de nouvelles stratégies d’exécutions du projet au profit des riverains. C’est le ministre de l’environnement, du développement durable et de la protection de la nature Wonou David OLADOKOUN qui a présidé la cérémonie d’ouverture des travaux.

  Sur le littoral Togo-Benin, l’érosion s’accentue de plus en plus accompagné de la dégradation de la côte et de ses écosystèmes à cela s’ajoute les inondations et d’autres risques liés au changement climatique. Le phénomène se pose avec acuité et nécessite des réponses adéquates. Le projet d’investissement de la résilience dans les zones côtières de l’Afrique de l’ouest est destiné à apporter des solutions d’urgences pour renforcer la résilience des communautés et des zones côtières. Le projet est financé à hauteur de 31 milliards de FCFA pour le Togo.

Au niveau de chaque zone, les activités prioritaires ont été déjà identifié et les bénéficiaires ciblés. Les résultats obtenus depuis la mise en œuvre du projet en juillet 2018 ainsi que les différentes contraintes et difficultés font objet de discussion à cette rencontre. Pour le ministre de l’environnement en charge de la protection de la nature c’est une réponse collective des 6 pays concernés par le projet à l’érosion côtière. Le projet WACA à un coût global estimé au plan régional à 115,5 milliards de FCFA. Il couvre le Bénin, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, la Mauritanie, Sao Tomé et Principe et le Togo, un mécanisme régional pour faire face à la dégradation du littoral et efficacement.

Augustin KOSSI

Mise en ligne Elie AGBA-GNADAO

 

 

 

 

 

 

A Lire