Cancel Preloader

FAURE GNASSINGBE AUX COTES DES FORCES DE L’OPERATION KOUNDJOARE

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé s’est rendu lundi à la base d’opération de Koundjoare (canton de Namoudjoga, région des Savanes). C’est une plate-forme dédiée à la lutte contre le terrorisme, ce fléau que le Togo, tout comme les autres pays de la sous-région, combattent.

Le N°1 Togolais a échangé, félicité et encouragé les éléments des Forces Armées Togolaises déployés dans cette zone sensible, et en première ligne dans la riposte contre la menace terroriste.

Après un point de la situation avec les chefs militaires, en présence des ministres en charge des armées, de la sécurité et de la protection civile, le président de la république a rappelé aux hommes engagés, l’importance de leurs actions sur le terrain et tout le soutien du gouvernement ainsi que de la nation.

« Pendant longtemps, l’insécurité provoquée par les mouvements djihadistes et les groupes armés et terroristes, s’est cantonnée dans les pays du Sahel, Mais les terroristes n’ont jamais caché à personne, leur objectif et leur ambition d’infiltrer les pays côtiers. S’ils ont réussi à disposer des bases et commettre à certains endroits des attentats, le Togo est jusque-là préservé, et c’est grâce à la mission que vous remplissez efficacement » a tenu à rappeler le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

« Nous sommes fiers pour ce que vous réussissez à faire chaque jour, c’est un combat de tous les instants, mais la suite risque d’être beaucoup plus difficile, parce que ces groupes se renforcent eux aussi, bénéficient des fruits et du financement de la criminalité transfrontalière et sont plus aguerri », a toutefois prévenu le président de la république

La grande réforme de l’armée, qui a été lancée et intensifiée récemment avec l’adoption de la loi de programmation militaire, sera accélérée, afin de doter les FAT de plus de moyens, a rassuré le Chef des armées.

La dimension sociale, mise en œuvre à travers le renforcement des relations civilo-militaires, se poursuivra, tout comme la coopération internationale, qui reste encore perfectible.

 “Nous sommes conscients que ce n’est pas l’affaire d’un seul pays”, a déclaré le Chef de l’Etat qui en a profité pour appeler à une mobilisation encore plus

Accrue de la coalition anti-terroriste. Faisons tout pour nous défendre et protéger notre souveraineté, l’intégrité nationale, nos populations et nos bien, a-t-il conclu.

Ulrich AMEGA

 

A Lire