Cancel Preloader

Faure Gnassingbé plaide pour la réduction des risques liés à l’investissement dans les zones reculées

Douze engagements et des actions concrètes ont consacré le lancement du « One Planet Summit » qui était ce mercredi à sa deuxième édition à New York en marge de la 73ème session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Lancée en décembre 2017 par Président français Emmanuel Macron, la coalition « One Planet Summit » continue de mobiliser de nombreuses bonnes volontés à travers le monde dans le cadre des actions concrètes pour la lutte contre le changement climatique.

Trois panels étaient à l’ordre du jour à savoir,

  • Panel 1 : Partager des solutions pour une action climatique locale, nationale et mondiale
  • Panel 2 : Investir dans la transition vers des économies résilientes et inclusives, à faibles niveaux d’émissions
  • Panel 3 : Protéger les populations vulnérables

Prenant la parole au cours du panel 3 portant sur le thème « Protéger les populations vulnérables », après les « opening remarks » de Bill Gates, Co-fondateur de la Fondation Bill & Melinda Gates, le chef de l’Etat togolais a abordé plusieurs points relatifs à l’inclusion des populations à la base afin que la mobilisation des ressources et les stratégies de lutte contre le réchauffement climatique ne laissent aucun citoyen du monde de côté.

Faure Gnassingbé qui a placé son mandat en cours sur le sceau du social, matérialisé par plusieurs initiatives déjà prises dans le domaine de l’électrification à base d’énergie solaire, a invité les dirigeants réunis à ce sommet, à œuvrer efficacement pour la prise en compte responsable des populations vulnérables.

 

 

 

A Lire