Cancel Preloader

FORMATION SUR LA GESTION DES ACTIVITES GENERATRICES DE REVENUS/COMMERCE

Faiblesse des débouchés, surestimation des bénéfices au départ ou encore difficultés liées à la gestion des stocks et de la trésorerie. Autant de problème auxquels font face les producteurs des filières anacardes, karité et soja occupées en majorité par les femmes. Le ministre en charge du commerce et de la promotion de la consommation des produits locaux veut les aider à mieux faire face à ces difficultés. Une rencontre a été ouverte ce 06 février en faveur de ces opératrices économiques à Kpalimé.

Venus de Lomé, de la région maritime et des plateaux, les opératrices des filières anacardes, karité et soja s’approprient des stratégies sine qua non pour la gestion efficace de leurs activités génératrices de revenu.

Outre la formation, la rencontre va également permettre à ses experts du commerce informel d’élaborer le plan action national du programme d’appui  à la régulation du commerce informel du Togo. Il servira de document référentiel pour les commerçants informels. La rencontre se tient dans le contexte de la mise en œuvre du projet de durabilité et de renforcement des capacités commerciales de l’anacarde et du karité au Togo et du programme régional d’appui à la régulation du commerce informel dans l’espace CEDEAO. Des projets à travers lesquels le gouvernement entend organiser le commerce informel et promouvoir la commercialisation et l’exportation des produits togolais.

Ekoué SALLAH

Mise en ligne Elie AGBA-GNADAO

A Lire