JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME : L’UITA ET SES AFFILIES DU TOGO ORGANISENT UNE CAUSERIE-DEBAT

5175

L’Union Internationale des Travailleurs de l’Alimentation, de l’Agriculture, de l’Hôtellerie-restauration, du Tabac et des branches connexes (UITA), ses affiliées du Togo, ont marqué le samedi 11 mars à Lomé, la journée internationale de la femme par une causerie débat
autour du thème de l’année : « les femmes dans un monde du travail en évolution : une planète 50-50 d’ici à 2030 ».

Cette rencontre a permis aussi d’entretenir les femmes de l’UITA et de ses affiliés du Togo de sur l’historique de la journée du 8 mars, la problématique de l’éducation des filles, puis les violences faites aux femmes et aux filles et sur leur rôle dans la promotion des droits des femmes.

Animant les différents thèmes, Mmes Sheila Djoke, Happy Mawugbé et Adèle Aba Eklu ont
indiqué que la manifestation des femmes pour réclamer leurs droits a débuté en Europe en 1910 et dans les pays de l’Est, en 1946 obligeant l’ONU a instauré à partir du 8 mars 1977 la Journée Internationale de la Femme. Elles demandent le droit de vote, le retour de leurs conjoints du front. Les oratrices ont relevé les discriminations à l’endroit des femmes en matière de salaire, d’accès à l’emploi, de sécurité sociale, de scolarisation soulignant que des efforts doivent être faits à tous les niveaux afin que l’humanité puisse atteindre cette parité 50-50 d’ici 2030.

Les intervenantes ont de ce fait appelé les femmes à oeuvrer pour la scolarisation de tous les enfants filles comme garçons et à leur donner les mêmes chances. Elles ont émis le voeu de voir toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles, y compris la traite et l’exploitation sexuelle et d’autres types d’exploitation soient éliminées de la vie publique et privée.
Clôturant les débats, l’UITA-Togo a lancé un appel à toutes les travailleuses et à tous les
travailleurs à adhérer à un syndicat pour que le droit de la vraie égalité soit appliqué.
Dans son mot d’ouverture de la journée, la présidente de l’UITA Mme Emilie Viho, a remercié les partenaires pour leur soutien à la célébration de la journée et les femmes de l’UITA pour leur présence, les invitant à continuer la lutte pour le respect des droits de la gente féminine.
Pour le coordinateur national des projets UITA-Togo, Dodji Kpalété, la journée internationale de la femme reste de nos jours d’actualité, car l’égalité entre les hommes et les femmes n’est pas encore atteinte. Pour combattre cette injustice, a invité toutes les femmes du monde entier à mener une lutte acharnée pour acquérir cette parité.

ATOP/AA/JV/AK