LA BANQUE MONDIALE PREVOIE 350 MILLIONS DE DOLLARS US POUR LE TOGO SUR LA PERIODE 2017-2020

2370

Le gouvernement togolais et le Groupe de la Banque mondiale ont débattu des grande lignes du nouveau Cadre de partenariat devant lier les deux parties sur la période 2017
à 2020 au cours d’un atelier tenu le lundi 30 janvier à Lomé.

La rencontre a été présidée du côté du gouvernement par M. Kossi Assimaidou, ministre de la Planification du Développement, et du côté de la Banque mondiale par M. Pierre Laporte, directeur des opérations pour le Togo. On notait également la présence, de Mme Ronke Ongunsulire, représentante résidente de la Société financière internationale (SFI) qui appuie le développement du secteur privé, de membres du gouvernement, des députés à l’Assemblée nationale ainsi que des représentants des institutions de la République, du secteur privé et de la société civile.

Le nouveau Cadre de partenariat pour le Togo prévoie une enveloppe de 350 millions de dollars US pour la période 2017 à 2020. Il a pour objectif d’aider le Togo à mettre en place les conditions pour une croissance économique plus inclusive et durable, tirée par un secteur privé dynamique et de politiques publiques efficaces. Elle est alignée sur les grandes orientations du Programme National de Développement (PND) actuellement en cours d’élaboration par le Togo et s’articule autour des principaux piliers à savoir le renforcement du secteur privé et la création d’emplois ; la promotion de l’inclusion
économique et sociale ; la soutenabilité et résilience.

La gouvernance est un thème transversal de la stratégie qui vise à appuyer les autorités dans leurs efforts de consolidation du cadre macro-fiscal et de renforcement des institutions et de l’engagement citoyen.

M. Assimaidou a souligné que le Cadre de partenariat discuté avec la Banque viendra en appui au PND et va ouvrir la voie à la préparation de nouveaux projets et programmes. Il a précisé que les discussions ont permis de s’assurer de l’alignement des actions de la Banque sur les priorités de la stratégie nationale afin que les actions à mener puissent avoir un impact significatif sur le développement du pays et améliorer les conditions de vie et du bien-être des populations togolaises.

M. Laporte s’est quant à lui, réjoui de cette rencontre qui constitue une étape importante pour le renforcement de leur partenariat avec le Togo. Les consultations leur ont permis, dit-il, d’échanger avec la partie togolaise et de convenir des grands axes autour desquels la Banque va articuler ses interventions sur le moyen terme.

Le portefeuille actuel de la Banque mondiale au Togo compte une dizaine de projets en cours d’exécution et une autre dizaine en préparation qui entreront dans le cadre de la nouvelle stratégie. Ces projets couvrent les secteurs ci-après : agriculture, éducation, environnement, développement communautaire et filets sociaux, santé, secteur privé, emploi des jeunes, télécommunications, mines, énergies, infrastructures urbaines, économie bleue et gouvernance.

ATOP/MEK/JV