LA FETE TRADITIONNELLE TINGBAN-PAAB DU GRAND TONE CELEBRE DANS L’ALLEGRESSE A DAPAONG

5669

Les populations de la région des Savanes regroupant les préfectures de Tône, Tandjouaré, Kpendjal et Cinkassé ont célébré le samedi 10 décembre à Dapaong, l’édition 2016 de leur fête traditionnelle Tingban-Paab ou fête des moissons.

L’éclat de cette fête a été rehaussé par la présence du ministre des Infrastructures et des
Transports, Ninsao Gnonfam, représentant personnel du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, du président de la Cour Constitutionnelle du Togo, Abdou Assouma, de plusieurs membres du gouvernement, de l’ambassadeur des Etats Unis au Togo et des cadres natifs du Grand Tône.

La manifestation a été marquée par une parade riche en sons et en couleurs, de plusieurs
groupes de danses traditionnelles, expression des richesses culturelles des différentes communautés vivant dans les quatre préfectures.

Le public et les touristes qui ont fait le déplacement de Dapaong, ont particulièrement suivi
les danses des guerriers de worgou, talkutk et de l’endurance exécutées par le groupe Bontana de Korbongou.

Une exhibition des différents produits agricoles du milieu, suivi de la dégustation des mets
traditionnels ont été les autres temps forts de l’apothéose de cette fête traditionnelle.

Le ministre Ninsao Gnonfam a transmis à toutes ces populations, les salutations fraternelles du président de la République, Faure Gnassingbé, très attaché aux us et coutumes du pays.

« Le chef de l’Etat me charge de vous réitérer ses sincères remerciements pour vos soutiens multiples qui ont contribué au succès éclatant du sommet extraordinaire des chefs d’Etats de l’Union Africaine sur la sécurité et la sureté maritimes et le développement en Afrique» a –t- il poursuivi. Pour lui, l’époque de la simple expression de notre identité culturelle est révolue. Il est désormais question, a-t-il souligné, de faire de nos valeurs intrinsèques, des piliers de développement.

Le ministre Ninsao Gnonfam a félicité les natifs du Grand Tône pour les diverses initiatives
qu’ils mènent en vue de valoriser leur patrimoine culturel. En mettant tout en oeuvre pour organiser régulièrement cette fête traditionnelle, c’est notre patrimoine culturel matériel et immatériel qui se trouve à juste titre promu et valorisé, a conclu le représentant du chef de l’Etat.

Auparavant, le président du comité d’organisation avait expliqué l’origine de cette fête puis
réitéré les remerciements des populations du Grand Tône, au président Faure Gnassingbé pour ses oeuvres visibles à travers toutes les localités de la région.

Une visite des stands a permis aux différentes personnalités et au public de découvrir les
produits agricoles cultivés dans les quatre préfectures. Un déjeuner des moissons et la finale de la coupe Tingban-Paab ont mis fin à cette apothéose.

Démarré le samedi 3 décembre par une opération ville propre dans les quatre chefs lieu de
préfecture, les festivités ont été marquées par des prières catholique, protestant et musulman. Des conférences débats sur les problématiques de l’avancée du désert dans les Savanes, l’alcoolisme et ses effets dévastateurs dans la société et la gestion du foncier ont été développées pour sensibiliser la population.

Littéralement, Tingan-Paab est composé de deux mots « Tingban » signifiant autel des
ancêtres, et « Paab » qui signifie offrandes. Pour les communautés Gourma, Moba, Mossi et Peulh vivant dans les préfectures de Tandjouaré, Kpendjal, Cinkassé et Tône, Dieu est inaccessible et pour communiquer avec lui, il faut passer par les « Tingbana » ou génies, les ancêtres et les divinités qu’on peut assimiler aux anges gardiens. Tingban-Paab, autrefois offrandes à Dieu par le biais des ancêtres en signe de reconnaissance de leur intervention dans la production agricole, est de nos jours une occasion pour les fils et filles du grand Tône de se ressourcer, de retrouver leur origine et leur identité culturelle. C’est aussi un moment de retrouvailles qui marque leur attachement à un idéal commun, celui du développement des préfectures du Grand Tône.

Cette fête est enfin l’occasion pour rendre hommage aux braves paysans pour leur contribution au développement de l’économie nationale.

ATOP/DSW/SAS