Cancel Preloader

Le développement des communes, objet d’échange entre Yawa KOUIGAN et Jocelyne CABALLERO à Atakpamé

 

L’ambassadrice de France au Togo, Jocelyne Caballero était ce lundi 22 février 2021 dans la ville d’Atakpamé, où elle a été reçue par la maire, Florence Yawa Kouigan, présidente de la faîtière des communes du Togo (FCT). Cette visite représente la première étape d’une tournée qu’elle effectue sur l’intérieur du pays.

L’entretien a porté sur les compétences des communes, espace de démocratie de proximité doté de la clause de la libre administration ainsi que de ressources propres qui doivent leur permettre de contribuer au développement des territoires, indique un communiqué de l’ambassade. « C’est par la formation que nous souhaitons apporter notre contribution, de même que par la mise en relation des communes françaises qui ont des expériences à vécue, des priorités analogues », s’est exprimé l’ambassadrice.

La diplomate s’est informée au sujet de la mise en œuvre de la décentralisation et des activités menées par la faîtière des communes du Togo.

La coopération décentralisée constitue un lien d’une grande vitalité entre le Togo et la France, à même d’accompagner les communes togolaises dans l’exercice de leurs nouvelles prérogatives. « La France étant un bel exemple d’un mode d’administration des territoires, nous nous réjouissons de ces échanges qui apportent beaucoup aux jeunes communes que nous sommes », a laissé entendre Yawa KOUIGAN.

Entre 2015 et 2019, les collectivités territoriales françaises ont apporté un soutien aux communes et collectivités togolaises pour un montant total de 7,1 millions d’euros.

En 2019, avec 1,35 millions d’euros, le Togo était le 10ème plus grand bénéficiaire de la coopération décentralisée conduite par les collectivités territoriales françaises.

Les échanges ont aussi été consacrés aux enjeux de développement de la ville.

La France entretient des liens d’amitié anciens avec la ville d’Atakpamé. Jumelée avec Niort depuis 1958, Atakpamé abrite un cimetière militaire français qui a été réhabilité en 2019.

L’Agence française de développement (AFD) apporte un soutien multiforme à cette ville dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de l’énergie.

Dans le cadre du projet d’appui à la réforme des collèges (PAREC I), un collège de quatre classes a été construit. Un second collège va être construit en périphérie dans le cadre du programme PAREC II.

De même, le CHU d’Atakpamé a été réhabilité grâce au projet d’appui à la santé maternelle et infantile SMI-Muskoka.

Enfin, avec l’appui de l’AFD, l’ONG Entrepreneurs du Monde promeut l’accès des plus démunis à l’énergie par le développement de réseaux de distribution micro-franchisés et de services financiers adaptés.

Ulrich AMEGA

A Lire