LE PARTI POLITIQUE UNIR A TENU SON PREMIER CONGRES STATUTAIRE A TSEVIE

1683

La ville de Tsévié a accueilli les 28 et 29 octobre, le premier congrès statutaire du parti politique Union pour la République (UNIR) axé sur le thème « Unir nos énergies pour
un développement harmonieux du pays ».

Dans un grand hall aménagé pour la circonstance pavoisé aux couleurs et à l’emblème du parti, on pouvait lire, entre autres, slogans UNIR, un parti d’ouverture, de paix et de dialogue ; président Faure, les militantes et militants restent fidèles à votre personne et à votre politique d’inclusion ; président Faure, pour une paix durable et un développement harmonieux le peuple place sa confiance en toi.

L’objectif dudit congrès est de doter le parti d’une base juridique par l’adoption des statuts et du règlement intérieur et des organes dirigeants. Ainsi à l’issue des travaux M. Faure Gnassingbé est reconduit à la tête du parti assisté par un secrétaire exécutif en la personne de Atcholé Aklesso, d’une trésorière générale, Mme Tsègan Yawavi et des vice-présidents régionaux. L’idée étant de décentraliser la gestion des activités du parti dans un esprit
de rapprochement.

Après l’adoption, les statuts et règlement intérieur du parti, le congrès a présenté des motions et pris une résolution. Il s’agit de la motion spéciale au président du parti ; de la motion de félicitation aux militants du parti ; de la motion de compassion et de condoléances aux militants et à toute la population; la motion à l’endroit de la population de Tsévié et de la motion de remerciement à la population togolaise.

La résolution quant à elle est relative à l’élaboration d’une charte d’éthique, de valeur et de bonne conduite du parti.
En clôturant les travaux, le militant Sélom Klassou, a rendu grâce à Dieu pour son assistance au cours des deux jours de travaux. Il a félicité les militantes, militants et sympathisantes pour leur courage, leur dévouement et le travail abattu. Pour lui, le présent congrès a fait le point du chemin parcouru depuis la création du parti il y a cinq ans, défini des valeurs pour la vie du parti ainsi que les relations entre les militants et le parti et les différents organes qui animent la vie du parti. M. Klassou s’est réjoui des décisions prises au cours du congrès avant d’inviter les militantes et militants à « tourner le dos aux
querelles intestines et les considérations de personne » afin de travailler pour bâtir un pays prospère.

Pour le nouveau secrétaire exécutif élu, Atcholé Aklesso les textes adoptés par le congrès sont des plus modernes possibles. Il a invité les uns et les autres à les respecter et à mettre en fonction les organes du parti.A l’ouverture, le président du parti, Faure Gnassingbé avait exprimé sa reconnaissance à Dieu pour la tenue de ces assises. Il a remercié tous les organisateurs et aussi la population de Tsévié pour les efforts fournis. Pour le président du parti le temps présent est « un moment difficile » c’est pourquoi il a
demandé aux militants et sympathisants de prendre courage.

M. Gnassingbé a au nom du parti et en son nom propre adressé ses condoléances aux victimes des agitations sociales ainsi que sa compassion aux familles éplorées et souhaité prompte guérison aux blessés. Il a invité les congressistes à la responsabilité et au sérieux. Il leur a demandé d’oeuvrer pour le bonheur du Togo.

Précisons que plus de 2.000 délégués venus des préfectures ainsi que ceux de la diaspora, de même que des partis amis ont pris part à ce premier congrès aux côtés de membres du gouvernement et de l’assemblée nationale, membres du parti.

 

Composition du bureau avec les vice-présidents :
– Président national : Faure Essozimna Gnassingbé,
– Secrétaire exécutif : Atcholé Aklesso,
– Trésorière générale : Tsegan Yawa Dzigbodi.
Les vice-présidents
– Région des Savanes : Bagbiène Tahirou
– Région Centrale : Atcha Dédji Affo
– Région des Plateaux : Ihou Yaovi Atiogbé
– Région Maritime : Adédzé Kodjo
– Préfecture d’Agoè-Nyivé : Mémounatou Ibrahima

ATOP/AKM/KYA