LE PROGRAMME D’ALPHABETISATION FONCTIONNELLE DES FEMMES DE LA REGION DE LA KARA LANCE A AFIDI (ASSOLI)

2843

L’association dénommée Initiatives et Actions pour le Développement (INADEV) en partenariat avec le ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation a lancé le Programme d’Appui à l’Alphabétisation Fonctionnelle des Femmes (PAAFF) de la région de la Kara le mercredi 6 septembre à Afidi à 3 km au nord-ouest de Bafilo.

Le projet PAAFF qui est une initiative du gouvernement à travers le ministère de l’Action
sociale sera piloté par l’association INADEV pour une durée de 9 mois dans les centres Alpha de Yadè et Bohou dans la Kozah, Afidi et de Kigbaléou dans Assoli et dans deux centres à Kétao dans la Binah. Il vise à réduire le taux d’analphabétisme au Togo qui est de 43,3%.

La formation concerne plus les femmes ; mais aussi les garçons âgés de quinze ans révolus
qui ne peuvent plus aller à l’école compte tenu de leurs multiples occupations. Les personnes en âge d’être alphabétisées suivront les cours en français pour apprendre à lire, à écrire et à calculer.

Le président de la délégation spéciale de la préfecture d’Assoli, Zato Tchagafou, a exprimé
sa gratitude au gouvernement et aux responsables d’INADEV qui s’évertuent à réduire le taux d’analphabétisme au Togo et à assurer un mieux être à la population. Il a invité les femmes des centres concernés à s’inscrire massivement pour que ce projet connaisse un succès.

Le directeur exécutif d’INADEV, Dr. Kantchoa Laré et le chef division régionale
d’Alphabétisation et de l’Education formelle, Batchassi Essohanam ont fait savoir à leurs
interlocuteurs « qu’il a été remarqué que là où il y a beaucoup de gens analphabètes, sévit la pauvreté; donc si on lutte contre l’analphabétisme, on lutte pour le développement ». Pour MM. Kantchoa et Batchassi, les méthodes utilisées dans le système ne visent pas seulement à instruire ; mais aussi à donner aux gens, le moyen d’agir sur leur quotidien, de se prendre en charge par rapport à la question de l’emploi.

Les femmes d’Afidi se sont réjouies de cette initiative et promis aller régulièrement aux
cours, apprendre leurs leçons et de s’appliquer à la maison pour tirer meilleur profits de cette formation.

ATOP/BBG/SAS