Cancel Preloader

LE PROJET 50 MILLIONS DE FEMMES ONT LA PAROLE ET LA PROMOTION DE L’ENTREPRENEURIAT FEMININ

Au Togo, 70% des Petites et Moyennes Entreprises sont aux mains des femmes selon le ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation. Elles constituent de ce fait un maillon essentiel de l’économie du pays avec un taux de participation à hauteur de 48% au PIB national. Cependant malgré les efforts du gouvernement, force est de constater que ces femmes n’ont pas un accès facile aux services financiers et aux mesures d’accompagnements existants dans le secteur de l’entrepreneuriat et la plupart exercent dans l’informel. D’où un impact considérable sur le développement des activités économiques au niveau national. Plusieurs facteurs justifient cette situation. Il s’agit entre autres de leur faible niveau d’instruction, de leur manque de culture entrepreneurial et plus loin le manque d’ambition ou d’audace.

Un nouveau projet « 50 millions de femmes ont la parole » vient de voir le jour pour ainsi redonner vie à l’entrepreneuriat féminin en Afrique. Il vise à résorber un tant soit peu les écarts existant entre les réalités sur le terrain et les différents efforts menés par les Etats et les structures de promotion de la gente féminine. C’est un projet conjoint de la Banque Africaine de Développement et la CEDEAO qui servira de plateforme d’interconnexion entre les femmes d’affaires africaines en vue d’accélérer leur épanouissement. Ceci à travers un partage de connaissance et d’aptitude dans le monde des affaires.

Plusieurs actions sont menées de part et d’autre par le gouvernement togolais en ce qui concerne la promotion du leadership féminin. Et déjà les résultats sont palpables. Ce nouveau projet intitulé « 50 millions de femmes ont la parole » est une nouvelle opportunité, un coup de pouce pour les Etats africain en vue d’accélérer leur développement tant social qu’économique conformément à l’agenda planétaire 2030.

Nathalie KPANEGUE

A Lire