L’UE COMMEMORE LA JOURNEE DES DROITS DE L’HOMME

5212

La délégation de l’Union Européenne au Togo a organisé une soirée récréative et culturelle sous le thème « Non au mariage précoce » à l’endroit des élèves et leurs parents, le mercredi 7 décembre à Lomé.

Cette manifestation culturelle qui s’inscrit dans le cadre de la commémoration de la Journée Internationale des droits de l’Homme, a mobilisé des élèves des écoles privées et de leurs parents. Elle a pour objectif de sensibiliser les participants sur la problématique du mariage précoce. A cet effet plusieurs sketchs et messages ont été délivrés par les élèves des différents établissements présents. Il s’agit des clubs et troupes de l’Ecole International Arc-en-ciel, de Notre dame des Apôtres, du Collège Saint Joseph, du Nouveau Monde, de Cours Lumière, du Lycée français et du British School.

Le principal message véhiculé, c’est de dire non au mariage précoce, surtout ces jeunes filles qui cèdent devant la vie facile et les parents qui comptent sur le mariage de leurs filles pour sortir de leur état de pauvreté.

Le clou de la manifestation a été marquée par la montée en scène de la troupe « Les ambassadeurs de la paix » venue d’Atakpamé. Ces acteurs, également des enfants, ont mis en exergue les comportements des certains parents irresponsables qui livrent leurs filles élèves aux premiers venus contre de l’argent.

C’est le conseiller en politique à la Délégation de l’UE Alexandre Giraldez qui a, au nom de
l’ambassadeur de l’UE, ouvert la manifestation. Il a indiqué que pour trouver des solutions à long terme à ce phénomène qui est de 10% au Togo, il faut commencer par sensibiliser les jeunes à une prise de conscience.

Dans la suite des activités de cette journée des droits de l’Homme commémoré chaque 10
décembre, il est prévu une course populaire, une conférence à l’institut Confucius à Lomé et bien d’autres activités.

ATOP/KYA/AP