LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA : LE DIRECTEUR EXECUTIF DU FONDS MONDIAL DE LUTTE CONTRE LE PALUDISME, LE SIDA ET LA TUBERCULOSE RENCONTRE LES POPULATIONS-CLE A SANVEECONDJI

1662

Le Directeur Exécutif (DE) du Fonds Mondial de Lutte contre le Paludisme, le Sida et la Tuberculose, Mark Dybul, s’est entretenu, le jeudi 9 février dans l’enceinte de l’Unité d’information du Comité Frontalier de Lutte contre le Sida (CFLS) de Sanvee-Condji à Aného avec des populations clés lors de son escale vers le Bénin.

Cette rencontre avec des populations-clés (PVVIH, professionnels du sexe, homosexuels
masculins) a permis au responsable du Fonds, en présence du ministre de la Santé, Moustapha Mijiyawa, de les encourager à être psychologiquement fort et de les rassurer sur la continuité des actions du Fonds Mondial jusqu’au 31 décembre 2018, en attendant un autre financement.

M. Dybul a indiqué que sa visite dans la sous-région se résume à rencontrer les chefs d’Etat afin de les convaincre à voter des lois pour protéger les personnes vulnérables au VIH ou populations-clé et renforcer les instruments juridiques liés à la protection des droits humains. Il a félicité le gouvernement togolais, le ministre de la Santé et l’OCAL pour leurs actions qui démontrent leurs engagements à lutter efficacement contre la pandémie du Sida.

Il a indiqué que la France, l’Allemagne, les Etats-Unis et l’UE sont tous engagés aux côtés du Fonds Mondial et d’autres partenaires pour mener à bien ce combat. Raison pour laquelle, il a affirmé que 57 millions de dollars seront mis à la disposition pour lutter contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Peu avant la visite du DE, une cérémonie protocolaire s’était déroulée à Sanvee-Condji pour présenter l’Organisation du Corridor Abidjan-Lagos (OCAL) à une délégation du Fonds Mondial et de l’USAID conduite par le représentant du DE, M. Gilles Cesari.
Le secrétaire exécutif de l’OCAL, Idrissa Koné, a félicité le Fonds Mondial et l’USAID pour leur assistance financière qui a conduit à faciliter la libre circulation des biens et des personnes et surtout à faire reculer le VIH/SIDA dans les cinq pays du Corridor Abidjan-Lagos (Nigeria, Bénin, Togo, Ghana et Côte d’Ivoire).

Il a présenté les actions menées en particulier la prévention primaire et secondaire (dépistage du VIH, prise en charge psychologique et médicale, suivi psychologique, lutte contre la stigmatisation et la discrimination) auprès des jeunes filles, des camionneurs, des travailleuses de sexe, des homosexuels, des migrants et des populations situées le long de ce corridor pour vaincre le VIH à l’horizon 2030.

Il a affirmé que ces actions portent déjà leurs fruits puisque chez les camionneurs 92,8% d’entre eux connaissent en 2015 les moyens de prévention du VIH contre 80,2% en 2005 alors que ce taux est de 96,1% contre 87,9% chez les professionnels du sexe. Qui plus est, l’utilisation du condom est passée de 71,6% à 77,7% chez les camionneurs et de 73,6% à 85,4% chez les professionnels du sexe.

Le secrétaire exécutif a aussi souligné la nécessité de renforcer les instruments liés aux droits de l’Homme chez les populations-clés, des interventions à l’endroit des routiers, des populations mobiles, des jeunes filles et des femmes ; l’intégration du planning familial dans l’offre des services aux frontières, l’extension des interventions à de nouvelles cibles tels que les pêcheurs migrants ainsi qu’une approche holistique reliant santé publique-transport et environnement.

Le représentant du DE du Fonds Mondial a encouragé l’OCAL de mener des actions essentielles pour la santé de tous ; de lutter contre la stigmatisation et la discrimination et de promouvoir l’égalité homme-femme. Il a déclaré que le FM est fier de soutenir l’OCAL dans les cinq pays de la sous-région.

Le président de la délégation spéciale de la commune d’Aného, Patrice Ayayi Ayivi, également président du CFLS de Sanvee-Condji, a exprimé la reconnaissance du Togo au FM et à l’USAID dont les aides financières ont permis de stabiliser et de faire régresser le VIH/SIDA au Togo et au Bénin. Il a émis l’espoir que l’objectif de vaincre le VIH/SIDA sera rapidement atteint.

ATOP/KAA/MEK