PREMIERE SESSION ORDINAIRE DU COMITE TECHNIQUE SPECIALISE DE L’UA : LA REUNION DES MINISTRES OUVERTE

5975

Le premier ministre, Dr Komi Selom Klassou a ouvert le vendredi 17 mars à Lomé, la réunion des ministres africains en charge des Transports, des Infrastructures transcontinentales et interrégionales, de l’Energie et du Tourisme.

Cette réunion des ministres qui doit amender et adopter les travaux des experts tenus du 13
au 16 mars à Lomé mettra fin aux travaux de la première session ordinaire du comité Technique Spécialisé (CTS) de l’Union Africaine. Cette rencontre est organisée en collaboration avec le gouvernement togolais avec l’appui de plusieurs partenaires, dont la Banque Africaine de Développement (BAD).

Elle permettra aux ministres de valider les conclusions des travaux des experts qui ont
porté sur les voies et moyens devant booster les secteurs des Transports, des Infrastructures, de l’Energie et du Tourisme sur le continent, afin de réaffirmer sa marche irréversible vers l’intégration réelle et effective, comme le prévoit l’Agenda 2063 de l’Union Africaine.
A l’occasion, le premier ministre togolais a réaffirmé que l’Afrique, le berceau de l’humanité, est le continent de tous les atouts, de toutes les opportunités, mais aussi de tous les enjeux et les défis. Pour lui, les tendances démographiques actuelles indiquent qu’en 2050, le contient abritera le quart de la population mondiale, avec une demande d’énergie électrique qui sera multipliée à plus de 5 un volume de marchandises transportées à plus de 8, des besoins en technologies de l’Information et de la communication à plus de 20 et la nombre de touristes à au moins 5. Autant de défis qui attendent le continent, a ajouté M. Klassou avant de saluer la tenue de cette première session ordinaire du CTS de l’Union Africaine.

Auparavant, la commissaire de l’UA Chargée des Infrastructures et de l’Energie, Mme
Abouzaide Amani avait indiqué qu’il est temps pour l’Afrique de passer à des actions concrètes et rapides, en vue d’accélérer son développement. Elle a de ce fait exhorté tous les Etats africains, dès l’adoption du rapport des experts, à traduire les recommandations dans les faits.

Le vice-président de la BAD, Amadou Hott s’est pour sa part appesanti sur l’Energie, dont
a besoin le continent pour accélérer son développement. Il a, dans ce sens, invité les pays
africains à plancher sérieusement sur ce secteur pour se tailler une place de choix dans le concert des nations. Pour lui, il faut restructurer la coopération continentale en termes d’énergie, en vue d’un développement réussi.

Pour le ministre togolais en charge des Transports, Ninsao Gnofam, cette réunion des
ministres contribuera à relever les immenses défis qui subsistent, malgré les efforts des Etats.

ATOP/JV/KYA/TR