Cancel Preloader

SENSIBILISATION SUR LES PIECES D’IDENTITE/SECTEUR INFORMEL

La caisse nationale de sécurité sociale CNSS veut étendre la sécurité sociale aux acteurs du secteur informel. Pour ce faire, elle appui l’ONG tout pour le développement dans l’établissement des jugements supplétifs aux citoyens n’ayant pas d’acte de naissance. Ceci pour permettre aux détenteurs de cette pièce de se faire identifier pour bénéficier de la couverture sociale de la CNSS. Ce 19 mars, les 162 citoyens de la préfecture de Vo ont reçu leurs jugements supplétifs tenant lieu d’acte de naissance. Ils ont été sensibilisés sur l’importance de cette pièce dans la politique d’inclusion financière du gouvernement.

Les 162 citoyens opérant dans le secteur informel dans la préfecture de Vo ont retrouvé le sourire. Ils disposent désormais de leur jugement supplétif tenant lieu d’acte de naissance, ce qui leur permettra de s’inscrire à la caisse nationale de sécurité sociale et de bénéficier de la couverture sociale. Au nom des bénéficiaires, le préfet de Vo à témoigner sa gratitude aux responsables de la caisse nationale de sécurité sociale et de l’ONG tous uni pour le développement qui ont œuvré pour l’obtention de cette précieuse pièce qui leur permet de s’insérer sur le marché du travail.

Le projet vise à long terme à encourager les détenteurs des jugements supplétifs à s’établir les nationalités grâce au partenariat établi entre la CNSS et la direction de la documentation nationale. Depuis 2011, la CNSS s’est engagée à élargir ces prestations aux acteurs du secteur informel. Aujourd’hui avec ce projet 6875 citoyens ont déjà leur jugement supplétif sur l’ensemble du territoire national. C’est dans le souci de favoriser l’inclusion financière en lien avec le plan national de développement, permettre aux acteurs du secteur informel de migrer vers le formel et participer pleinement à l’émergence du Togo que s’inscrit cette incitative.

Arnold KILIOU

Mise en ligne Elie AGBA-GNADAO

A Lire