Cancel Preloader

SESSION SUR LE FONCIER URBAIN/URBANISME BANQUE MONDIALE

Les acteurs impliqués dans la sécurisation foncière ont échangé sur le rapport provisoire l’étude urbaine et péri-urbaine au Togo ce jeudi au bureau de la banque mondiale. Il était question de permettre à ces différents acteurs de discuter en apportant leur contribution en vue de s’accorder sur les résultats obtenus et améliorer les procédures de la sécurité foncière.

Vers une sécurisation foncière au Togo. Aujourd’hui, sept litiges sur dix au niveau des juridictions portent sur le foncier. Une véritable gangrène nourrit par des phénomènes de double vente, des lotissements clandestins, et la liste n’est pas exhaustive. La banque mondiale soutient le gouvernement dans sa politique de réforme du secteur. Elle a donc commandité une étude sur le foncier en milieu urbain et péri-urbain avec pour cas, le grand Lomé. Après plus d’une année de recherche et d’enquête sur le terrain, les consultants partagent les résultats avec les acteurs du domaine. Cette étude constitue un bel outil pour l’accès à un foncier sécurisé et viabilisé au Togo. Le marché foncier selon la banque mondiale doit fonctionner de manière efficace, afin de contribuer au développement du pays. La réforme du secteur foncier est  marquée par le vote et la promulgation de la loi numéro 2018-005 du 14 juin 2018 portant code foncier et domanial.

Le gouvernement poursuit le chantier de la sécurisation du foncier afin de rester dans la dynamique du PND. Cette étude constitue un levier des mécanismes et outils des réformes de la chaîne structurelle engagée par le gouvernement en matière de gouvernance foncière et d’amélioration du climat des affaires au Togo

Edem SOUSSOUKPO

Mise en ligne Ulrich AMEGA

 

 

A Lire