Cancel Preloader

VISITE DE TERRAIN/MINISTRE DES TRANSPORTS

Première sortie de terrain du ministre des transports routiers, aériens et ferroviaires. Il est allé ce jeudi 09 octobre à l’aéroport international GNASSINGBE Eyadema, pour s’enquérir de son fonctionnement, et du rôle des différentes institutions qui interviennent sur la plateforme, ainsi que de la sécurité, la sureté, le trafic, et le niveau du respect des mesures barrières.

C’est l’un des piliers de l’économie nationale. L’aéroport GNASSINGBE Eyadema enregistre 130 vols par semaines, pour 900milles passagers par ans. La plateforme aéroportuaire fait partie des meilleures sur le continent. En terme de sécurité et de sureté, elle se distingue. Depuis la construction de la nouvelle aérogare, elle s’est inscrite définitivement dans la modernité. Face à la menace liée au nouveau corona virus, la plateforme s’est réorganisée, et à acquis de nouveaux outils pour protéger son personnel, ainsi que les passagers.

« Le Togo s’est classé avec une moyenne de 95%. C’est-à-dire que l’OACI a défini un guide, des exigences au nombre de 11, sur la base desquels le Togo est testé, et voilà le résultat. Ce qui fait du pays, le leader en Afrique de l’ouest, chose rare encore. Depuis le 1er aout qu’on a lancé la reprise des activités sous les instructions du chef de l’état, l’augmentation des passagers est en courbe ascendante. On atteint déjà les 15000 voyageurs, avec un taux de contagion très minime de 0,027% », a laissé entendre le Directeur général de l’aviation civile, le colonel Dokissime GNAMA-LATTA.

Ce sont toutes ces innovations et mesures prises pour endiguer la propagation du covid19 qu’est venu constaté le nouveau ministre des transports routiers, aériens et ferroviaires. Il s’engage à travailler davantage, pour accroitre l’attractivité de l’aéroport international GNASSINGBE Eyadema.

« C’est impressionnant, surtout le laboratoire. Le Togo est l’un des premiers pays à avoir placé ce laboratoire pour les passagers, et c’est très agréable, surtout la qualité du service, la propreté que nous avons remarquée au niveau du départ comme à l’arrivée. J’ai vu qu’il y a eu beaucoup d’innovation. Mais il faut maintenir le cap, et faire mieux encore » s’est exprimé le ministre en charge du secteur, Affoh ATCHA-DEDJI.

Ulrich AMEGA

A Lire