ZIO/AMELIORATION DES CONDITIONS DE VIE DES POPULATIONS : LE PROJET PPED LANCE A TSEVIE

1104

les Ministères des Mines et de l’Energie ; de la Planification du Développement, et celui de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, en collaboration avec la Mairie de Tsévié et avec l’appui technique et financier de l’Union Européenne (UE) ont lancé le Programme de Promotion de l’Energie pour le Développement (PPED), le jeudi 26 janvier à Tsévié.

La cérémonie a été présidée par le représentant du ministre des Mines et de l’Energie, M. Nyamador Yaovi en présence du préfet de Zio, Etsè Kodjo ; du président de la délégation spéciale de la commune de Tsévié Bruno Loglo et des autres autorités locales.
Elle s’inscrit dans le cadre des conventions des Maires pour l’Afrique subsaharienne et a pour objectif de faciliter l’accès des populations aux services énergétiques durables et efficaces dans la commune de Tsévié et ses environs puis d’encourager des actions vers une économie verte. Elle consiste également à favoriser aux ménages à faible revenu économique l’accès à l’énergie, à augmenter le taux de prestation en énergie dans la ville, à étendre l’éclairage public dans la ville et ses environs par des lampadaires solaires, ainsi qu’à promouvoir l’utilisation des foyers améliorés dans les ménages pour une gestion rationnelle de la biomasse énergie et contribuer à l’amélioration du transport interurbain Lomé-Tsévié.

D’un montant total de 625 688 750 FCFA, l’UE interviendra à hauteur de 80% soit 500 551 000 FCFA. Les 20% restants seront pris en charge par la commune de Tsévié. Ce projet va couvrir une période de 3 ans, de janvier 2017 à décembre 2019. Il permettra d’installer 27 kits solaires dans les ménages à faibles revenus, 25 lampadaires solaires pour l’éclairage public. Ce projet prend en compte aussi une USP et une école. Il est prévu également des formations sur l’utilisation, la gestion et la maintenance des installations, la fourniture de 2000 foyers améliorés aux ménages et l’achat de deux véhicules de 50 places pour le transport interurbain Tsévié-Lomé.

M. Nyamador a remercié la mairie de Tsévié pour les efforts consentis en vue de bénéficier de ce projet. Selon lui, le Togo réunit tous les atouts de développement des technologies renouvelables grâce aux rayonnements intensifs du soleil. « Ce projet PPED permettra d’accroître la disponibilité et la sécurité de l’approvisionnement en énergie et de lutter contre la pauvreté par la stimulation des activités sociales et économiques dans les localités ciblées. » a-t-il déclaré.

Le directeur de l’Administration territoriale et des frontières, Malanbo M’Boma a relevé que les diverses mesures d’accompagnement du projet PPED à travers l’éclairage et la fourniture de l’énergie aux ménages et services et la sauvegarde de l’environnement par des mécanismes améliorés de l’énergie sont des signaux pertinents pour assainir la qualité de vie et du cadre de vie des populations de la commune de Tsévié et de ses environs. Il a apprécié le volet du transport interurbain qui va amoindrir le coût de déplacement des fonctionnaires et étudiants provenant de Tsévié ou de Lomé.

L’Ambassadeur et Chef de délégation de l’UE, Nicolas Berlanga-Martinez a félicité la mairie de Tsévié pour son dynamisme dans la coalition des villes africaines subsahariennes grâce auquel la ville de Tsévié a été retenue pour la mise en oeuvre de ce projet. Il a exhorté le gouvernement togolais à répliquer ce projet dans d’autres villes du Togo pour le mieux-être des populations. M. Berlanga-Martinez a réitéré l’engagement de l’UE de suivre la mairie de Tsévié dans le pilotage du projet durant les 3 ans d’exécution des travaux.

ATOP/SED/WB