Cancel Preloader

REMISE OUVRAGES SOCIO COMMUNAUTAIRES PM A DIMORI

Le premier ministre Komi Selom KLASSOU a procédé ce 06 juin au nom du chef de l’état, à l’inauguration de plusieurs structures socio-communautaires dans la préfecture de Bassar, plus précisément à Dimori. Ses ouvrages ont en tout coûtés près de 600 millions de francs CFA, et c’est pour venir en aide aux populations de ces localités.

C’était un jour pas comme les autres à Dimouri en plein cœur de Bassar. Dans une ambiance des beaux jours, les populations ont accueilli le premier ministre Komi Selom KLASSOU. C’est un moment de grande joie qui a des raisons d’être. Voici les images vues du ciel comme ils se présentaient il y a quelques mois. Une unité de soin périphérique et un marché flambant neuf en plus de la piste de désenclavement qui rallie Dimouri à Bassar. Le chef du gouvernement a procédé à la coupure de trois rubans. Celui du marché, celui de l’unité de soin périphérique et ensuite la nouvelle piste de 16 km.

Des réalisations qui changent Dimouri et forcent l’admiration des populations. Tous ses ouvrages sont le fruit de la politique pragmatique du chef de l’état à travers le PAPV Programme d’Appui aux Populations Vulnérables. Le PAPV et le PUDC comme le visage humain du mandat social du président de la république. Le PAPV, le gouvernement l’a voulu ainsi pour rapprocher les structures socio-communautaires des populations à la base. Ce sont des structures modernes qui viennent remplacer les anciennes devenues inadaptées par l’usure du temps. Une enveloppe de près de 600 millions de francs CFA pour leur réalisation.

Les Dimoriens disposent désormais d’un outil de développement bien en phase avec le Plan National de Développement, içi expliqué davantage par le chef du gouvernement. Dimori est déjà de pleins pieds dans le PND, et le premier ministre exhorte les populations à cultiver au quotidien la paix et la cohésion sociale, gage de tout développement. Il a insisté sur le civisme, un comportement par lequel, les bénéficiaires pourront donner longue vie aux ouvrages.

Yves AGBEVIVI

Mise en ligne Ulrich AMEGA

A Lire