Cancel Preloader

RENCONTRE SUR LA DEVOLUTION SUCCESSORALE/CNDH

La commission nationale des droits de l’homme CNDH a rencontré les leaders communautaires et les femmes du canton de Bè sur la dévolution successorale. L’institution veut à travers une série de rencontre qu’elle a initié vulgariser le code togolais des personnes et de la famille sur la dévolution successorale. Il s’agit pour la CNDH de faire en sorte que les décisions qui sont prises au niveau communautaire  soient conformes à la législation en vigueur dans le pays. Cette rencontre s’inscrit dans le contexte de la célébration de la journée internationale de la femme.

Les droits de la femme sont bafoués en matière de succession des communautés. La commission nationale des droits de l’homme veut amener les leaders communautaires à s’imprégner des textes novateurs sur la dévolution successorale de sorte que les décisions prises puissent se conformer à la législation en vigueur dans le pays.

Pour la CNDH, la violation des droits de l’homme et surtout les droits de la femme est parfois dû la méconnaissance des textes censés les protéger. C’est pourquoi l’institution entend vulgariser le nouveau code des personnes et de la famille pour mettre fin à la discrimination et aux violences à l’égard des femmes et des filles. Une fois les femmes libérer des contraintes et pesanteurs socioculturelles, elles pourront apporter leur contribution au développement des communautés.

Arnold KILIOU

Mise en ligne Elie AGBA-GNADAO

 

A Lire