17ème SESSION DU DIALOGUE POLITIQUE ENTRE LE GOUVERNEMENT TOGOLAIS ET L’UE : LE PROCESSUS DE DECENTRALISATION, LE COMMERCE, L’INVESTISSEMENT ET L’INTEGRATION REGIONALE, AU CENTRE DES DISCUSSIONS

6308

La dix-septième session du dialogue politique entre le gouvernement togolais et l’Union Européenne (UE) s’est tenue le lundi 12 décembre au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine, conformément à l’article 8 de l’Accord de
partenariat ACP-UE, signé à Cotonou, le 23 juin 2000.

Les discussions ont porté, sur des questions sociopolitiques, notamment le processus de décentralisation, le commerce, l’investissement et l’intégration régionale, le récent passage du Togo devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies ainsi que sur la sécurité maritime et autres menaces terroristes, a indiqué le communiqué de presse.

Sur la question de la sécurité maritime et des autres menaces terroristes, la partie européenne a félicité le gouvernement pour l’organisation réussie du dernier sommet sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique qui s’est tenue du 10 au 15 octobre 2016 à Lomé.

La partie togolaise a, pour sa part, exprimé sa gratitude à l’UE pour son assistance dans
l’organisation de ce sommet. L’UE a, par ailleurs, exprimé sa disponibilité à accompagner les Etats Africains dans l’opérationnalisation de la Charte de Lomé. Elle les invite, à cet égard, à procéder à la ratification rapide de cet instrument fondamental.
Sur le processus de décentralisation, les deux parties se sont félicitées des initiatives prises
par les autorités togolaises en vue de l’organisation prochaine des élections locales.

La partie togolaise a, à cet égard, témoigné sa gratitude à l’UE, à l’Allemagne, et à la France pour leur appui en vue de l’aboutissement de ce processus. Le partenaire européen a, par ailleurs, salué l’organisation, les 7 et 8 décembre derniers, par le gouvernement togolais de l’ « Atelier national sur la décentralisation et les élections locales », dans la
mesure où ce rendez- vous inclusif et préparatoire de la décentralisation au Togo a su aborder les questions cruciales du financement de la décentralisation, du renforcement de capacité et celles des mécanismes de mis en oeuvre et de suivi.

Concernant les questions du commerce, de l’investissement et de l’intégration régionale, les deux parties ont échangé sur le Plan européen d’investissement extérieur et la mobilité régionale susceptible de catalyser les échanges commerciaux et de soutenir le développement des économies nationales.

Elles ont appelé à la mise en oeuvre des directives communautaires par chaque pays africain. Abordant la question des droits de l’Homme, la partie togolaise a fait le point de son récent passage devant le conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies et des recommandations qui en ont découlé.

La partie Européenne s’est félicitée des avancées enregistrées en matière de respect et de
promotion des droits de l’Homme au Togo et a exhorté le gouvernement à assurer la mise en oeuvre des recommandations issues du dernier Examen Périodique Universel (EPU).
Au plan international, les deux parties ont échangé sur le prochain sommet Afrique- UE qui se tiendra dans le dernier semestre 2017 à Abidjan en République de Côte d’Ivoire dont les réflexions porteront sur la question cruciale de la jeunesse et de la création d’emploi.

ATOP/TD