Cancel Preloader

COLLOQUE SUR LES ENJEUX SOCIO-COMMUNICATIONNELS DU VIVRE ENSEMBLE/CEROCE

Ce jeudi 26 novembre 2020 s’est ouvert à l’Université de Lomé, un colloque international sur les enjeux socio-communicationnels du vivre ensemble. C’est une rencontre d’échange sur la cohésion sociale, le vivre ensemble dans la société togolaise et d’ailleurs. L’initiative est portée par le Centre d’étude et de recherche sur les organisations, la communication et l’éducation CEROCE.

Refus de la diversité et du pluralisme, rejet de la différence, incapacité des hommes à assumer des destins communs. Des faits qui fragilisent le vivre ensemble dans les communautés. Cette fragilité du vivre ensemble met à mal le progrès social, le développement et la concorde nationale. Le Centre d’étude et de recherche sur les organisations, la communication et l’éducation, CEROCE, s’est saisie de la problématique dans le prolongement de ses recherches. Il se questionne sur le rôle que joue la communication, dans toutes ses dimensions dans la société, et surtout comment elle participe à la résolution des problèmes liés au mal vivre ensemble et au renforcement du lien social.

« La question du vivre ensemble encore avec plus d’acuité. Bien que nous savons que c’est une question qui traverse le temps, c’est-à-dire dès lors qu’il y a une communauté qui a deux personnes, il y a toujours des problèmes liés au vivre ensemble, la différence, à l’acceptation de l’autre, aux questions d’intérêt. Mais le problème c’est que ça amène souvent des crises. Il suffit de regarder les différents foyers de tension, les crises sociopolitiques, les extrémismes qui jalonnent l’histoire de nos sociétés, pour comprendre cela. Donc les universitaires ont voulu par leurs réflexions pluridisciplinaires, une approche aussi bien communicationnelle sociologique, psychologique, philosophique, interroger ce concept, et voir dans quelle mesure on peut accompagner les communautés à réfléchir à la fois sur les nœuds, les causes du difficile vivre ensemble », a laissé entendre Kouméalo ANATE, Directrice du CEROCE.

Si les pratiques de réconciliation et de paix sont perçues comme sources de stabilité, de sécurité et de développement socio-économique, c’est que le vivre ensemble doit être toujours cultivé. Axé sur les enjeux socio-économiques communicationnels du vivre ensemble, ce colloque s’inscrit dans les activités marquantes les 10 ans du CEROCE.

 

Ulrich AMEGA

 

 

 

A Lire