Cancel Preloader

DEMARRAGE ACTIVITES IFAD ELAVAGNON

Lancé le 05 décembre 2017 par le chef de l’état Faure Essozimna GNASSINGBE, l’Institut de Formation en Alternance pour le Développement d’Elavagnon va bientôt abriter les premiers élèves en aquaculture. Cette formation professionnelle permettra aux  jeunes de devenir des entrepreneurs capables de s’installer à leur propre compte. L’annonce a été faite au cours d’une conférence de presse tenue  lundi dernier.

Le premier Institut de Formation en Alternance pour le Développement IFAD aquaculture d’Elavagnon va bientôt ouvrir ses portes. La rentrée est prévue en mai prochain. L’IFAD aquaculture d’Elavagnon va former de jeunes entrepreneurs qui vont assumer les responsabilités de chefs d’entreprises aquacoles. Ils obtiendront un bac professionnel au bout de trois ans de formations sur toute la chaîne de production. Ce projet est le fruit d’un partenariat qui va permettre aux apprenants de disposer des connaissances théoriques, mais également pratiques. Les professionnels de l’aquaculture pensent que cet institut va révolutionner le secteur au Togo. Ce premier IFAD est construit sur une superficie de 68 ha.

Il comporte un campus numérisé et une ferme qui va produire deux types de poisson, le tilapia et le clarias. Sur place, une unité de transformation pour avoir des produits dérivés du poisson. L’IFAD aquaculture d’Elavagnon permettra aux jeunes de participer au développement du pays, pour répondre aux besoins du Togo en poisson. La production nationale ne couvre que 35% des besoins. Neuf autres IFAD seront opérationnels progressivement dans les cinq prochaines années, dans l’agriculture, la logistique, le bâtiment, les transports et le numérique. Pour le ministre en charge de la production halieutique, Noel Koutéra BATAKA, l’IFAD Elavagnon offrira un cadre idéal d’apprentissage, pour avoir un vivier de professionnels capables d’aider à tirer l’économie togolaise vers le haut.

Du 15 au 25 avril prochain, les élèves titulaires du BEPC pourront déposer leurs dossiers dans les lycées d’enseignements techniques et professionnels, les CRETEFP, et au collège militaire EYADEMA, branche technique de Kara.

Edem SOUSSOUKPO

Mise en ligne par Ulrich AMEGA

A Lire