Cancel Preloader

Election au Niger, la mission d’Observation de l’OIF conduite par Yawa TSEGAN fait le point

Déclaration préliminaire de la Mission d’information et de contacts de la Francophonie à l’occasion du deuxième tour de l’élection présidentielle du 21 février 2021 au Niger.

Dans le cadre de l’accompagnement par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) des processus électoraux dans l’espace francophone et à l’invitation des autorités nigériennes, Madame Louise MUSHIKIWABO, Secrétaire générale de la Francophonie, a dépêché une mission d’information et de contacts (MIC) à l’occasion du deuxième tour de l’élection présidentielle au Niger, dans le prolongement de celle déployée pour le premier tour.

 Conduite par la Présidente de l’Assemblée nationale du Togo, Madame Yawa Djigbodi TSEGAN, la Mission est composée d’une représentante de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), de la Représentante de l’OIF pour l’Afrique de l’Ouest ainsi que d’experts de haut niveau venant notamment du Togo et du Cameroun.

La mission s’est attachée, conformément à son mandat, à recueillir des informations sur les conditions de préparation et de tenue du deuxième tour du scrutin présidentiel et à veiller au renforcement de la confiance entre les parties prenantes. Il ressort des entretiens que la mission a eu avant le scrutin et des observations relevées par la mission et ses partenaires nationaux le jour du scrutin que :

 

  • les améliorations, apportées à l’organisation matérielle de l’élection, ont permis son bon déroulement ;
  • l’ouverture et la clôture des bureaux de vote se sont généralement déroulées de 8h à 19h, selon les horaires réglementaires, à l’exception de quelques rares cas où le retard n’a pas excédé 30 minutes ;
  • les membres des bureaux de vote et les délégués des candidats étaient partout présents et en nombre suffisant ;
  • les matériels et documents électoraux étaient disponibles dans tous les bureaux de vote observés avec certains correctifs apportés à l’utilisation de l’encre sèche et indélébile ;
  • la clôture du scrutin et la transparence des opérations de dépouillement ont été satisfaisantes dans la plupart des bureaux couverts.
  • une amélioration de l’application des mesures barrières contre la Covid 19 même si certaines mesures de distanciation sociale demeurent insuffisantes.

La MIC déplore le décès d’agents électoraux, victimes d’un accident le jour du scrutin et présente ses sincères condoléances au peuple nigérien ainsi qu’aux familles des victimes. Au regard des observations précédentes, la MIC relève que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 21 février 2021 a été caractérisé par l’inclusivité, la transparence des procédures et des opérations électorales à toutes les étapes et que ce scrutin s’est déroulé globalement dans le calme.

La MIC salue les autorités nigériennes et les autorités électorales pour avoir organisé ces élections dans la transparence et l’inclusivité, et dans un contexte particulièrement difficile tant sur le plan de la sécurité que de la pandémie que nous vivons. Elle exhorte l’ensemble des partis politiques, la société civile, ainsi que les institutions concernées à :

  • Maintenir l’inclusivité et la transparence jusqu’au terme du processus électoral ;
  • La MIC appelle les candidats et les acteurs politiques à attendre la proclamation des résultats provisoires par les institutions compétentes, et à recourir, le cas échéant, aux voies légales de recours prévues par les textes, notamment la Cour constitutionnelle ;
  • poursuivre la concertation entre les acteurs politiques et autres parties prenantes afin de créer et d’affermir un climat de confiance dans la période post-électorale.

La Mission d’information et de contacts félicite vivement les autorités nigériennes ainsi que la CENI pour l’organisation et la tenue parfaite du scrutin, conformément aux standards nationaux et internationaux, en dépit des défis sanitaires et sécuritaires. Elle félicite également la CENI pour la transparence et l’inclusivité qui ont marqué les différentes opérations électorales, notamment la compilation et la publication des résultats électoraux provisoires. La délégation de la Francophonie tient à remercier la population nigérienne pour l’accueil excellent qui lui a été réservé, ainsi que les autorités nationales qui ont facilité son déploiement et son travail sur le terrain.

Fait à Niamey, le 23 février 2021

A Lire