Cancel Preloader

FORMATION DES JOURNALISTES SUR LES FAKES NEWS/HAAC

C’est un phénomène qui prend de l’ampleur et qui inquiète. Les intox ou fakes news. Pour mieux les combattre au Togo, la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication HAAC  organise du 22 au 25 septembre 2020 à kpalimé, une rencontre avec les professionnels des médias ainsi que des acteurs de la société civile, sur l’opportunité d’asseoir un cadre réglementaire.

 

Grace aux nouveaux modes de la communication, un nouveau genre de communicateurs est né. Ces assoiffés de scoop diffusent et inondent chaque instant, la population d’informations souvent fausses avec des conséquences désastreuses sur les individus, mais également sur la société. Il urge donc de fournir des armes nécessaires aux professionnels des médias et à la société civile pour mieux débloquer ces fausses informations.

La HAAC veut à travers cette initiative, engager la responsabilité de ces hommes de médias et acteurs de la société civile, sur ce phénomène dont ils sont aussi victimes.

Le constat que cette même quête de l’exclusivité néfaste s’est révélé un véritable piège pour les journalistes pourtant professionnels qui devraient se targuer d’avoir fait leurs armes dans les meilleures rédactions, voire dans de prestigieuses écoles de formation. Le sens critique de chaque acteur de la presse doit être un bouclier de plus, face aux vagues incessantes d’informations sans sources qui nous atteignent tous les jour , selon le président de l’institution Pitalounani TELOU.

La même rencontre est prévue à kara dans les jours à venir. Ce qui permettra à la HAAC d’asseoir un cadre réglementaire pour une lutte efficace contre le phénomène, comme inscrit dans les articles 32 et 33 du code de la presse et de la communication, qui appelle le journaliste à l’objectivité, à l’impartialité, et à la vérification des faits.

A Lire