Cancel Preloader

FORUM SUR LES INVESTISSEMENTS FINANCIERS EN AFRIQUE DE L’OUEST

Forum consultatif inédit sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en Afrique de l’Ouest. Il s’agit aussi pour le groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest GIABA de donner les informations nécessaires aux investissements financiers sur les bonnes gouvernances des entreprises et la promotion des investissements afin d’éradiquer au mieux les fléaux de financement du terrorisme et de blanchiment de capitaux.

C’est une véritable plateforme d’échange entre experts, bailleurs de fonds, investisseurs, acteurs des institutions financières des secteurs publics et privés sur les questions sécuritaires émergeantes dans la sous-région ouest africaine notamment le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Ce forum consultatif intervient à un moment ou l’actualité en Afrique de l’ouest est marquée par la recrudescence des menaces de tous genres. Des organisations criminelles s’allient aux groupes terroristes pour sécuriser leur activité et les terroristes profitent pour trouver les moyens de financer leur fonctionnement. Le groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’ouest et son partenaire Fonds d’investissement spécialisé dans le financement et le développement et d’infrastructure public combattent ces féaux. A Lomé,   Ils vont aborder les thématiques liées aux exigences internationales de conformité en matière  de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Il s’agit essentiellement de donner les outilles nécessaires aux parties prenantes afin de maîtriser l’origine et la traçabilité des flux financiers.

Les banques ne doivent en aucun cas servir de couloir de transmission aux flux financier illicite. C’est le mot d’ordre de ce rendez-vous de Lomé qui va également plancher sur les bonnes pratiques à développer pour faciliter l’accès au fonds d’investissement aux autorité et les acteurs du secteur privé. Le forum offrira également aux représentants du secteur public et privé de la CEDEAO, l’opportunité de débattre  des risques relatifs à la gouvernance d’entreprise à la transparence et au renforcement de l’intégrité financière dans la sous-région.

 

Edem SOUSSOUKPO

Elie AGBA-GNADAO

 

 

A Lire