LE MINISTERE EN CHARGE DE LA PROMOTION DE LA FEMME ECHANGE AVEC SES PARTENAIRES

2834

Le ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation a initié le vendredi 17 février à Lomé, une séance de travail avec ses partenaires en prélude à la célébration de la journée internationale de la femme, édition 2017.

Cette rencontre a pour but de partager avec les acteurs impliqués, les informations sur le
thème de l’année intitulé « Les femmes dans le monde du travail en mutation : planète 50-50 d’ici 2030 » et d’échanger sur les programmes d’activités du gouvernement et des autres partenaires.

Spécifiquement, il est question d’harmoniser et de planifier les différentes interventions pour les rendre plus efficaces afin d’obtenir un résultat optimal.

Pour cette édition, trois principaux évènements marqueront la célébration à savoir : le
message de la ministre à la nation, le 7 mars donnant ainsi le ton aux manifestations, un panel sur la thématique « femme et travail » et l’apothéose, le 8 mars au palais des congrès de Lomé. Les activités se poursuivront tout le mois de mars notamment, des tournées de sensibilisation dans les régions, des causeries-débats et éducatives dans les villes et villages par les responsables du ministère et les autres acteurs de développement ainsi que des émissions radiotélévisées.

Des stratégies telles que la mobilisation ; la sensibilisation et démultiplication du thème pour une meilleure compréhension ainsi que des communications sur les médias, ont été identifiées pour la réussite de cette édition.

Selon la ministre de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation,
Mme Tchabinandi Kolani Yentcharé, le thème de cette année met l’accent sur les nombreux défis auxquels les femmes sont confrontées en matière d’accès à l’emploi malgré les possibilités qu’offre le monde du travail, en pleine mutation. Elle a cité, entre autres, le manque de compétences techniques des femmes en dépit du développement des nouvelles technologies et de l’émergence de l’économie verte ; la discrimination des femmes sur le marché du travail et de l’emploi.

Mme Kolani Yentcharé a convié les acteurs à s’investir davantage dans l’autonomisation
économique des femmes dont la mise en valeur va contribuer à l’émergence du Togo à l’horizon 2030.

La journée internationale de la femme observée chaque 8 mars, a pour objectif de dresser le bilan des progrès réalisés, de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire de leur pays et de leur communauté.

ATOP/BV/APS