LESIONS PRE CANCEREUSES DU CANCER DU COL DE L’UTERUS : L’ATBEF LANCE UN PROJET DE PRISE EN CHARGE DES FEMMES ENCEINTES SEROPOSITIVES AU TOGO

2176

L’Association togolaise pour le bien-être familial (ATBEF) a lancé en partenariat avec la Division santé maternelle et infantile/planification familiale (DSMI/PF) le projet JTF « Intégration du dépistage et de la prise en charge de lésions pré cancéreuses du cancer du col de l’utérus dans le paquet de services offerts aux femmes séropositives au Togo », le mercredi 7 juin à Lomé.

La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du ministre de l’Enseignement
Supérieur et de la Recherche, Octave Nikoué Broohm et du premier secrétaire de l’ambassade du Japon au Togo avec siège en Côte d’Ivoire, Kyota Aoki.
Une occasion de disséminer aux acteurs impliqués dans la mise en oeuvre le contenu de ce
projet qui vise la réduction des décès maternels et infantiles pouvant être évités en offrant des services spécialisés aux femmes enceintes séropositives.
Cette initiative est la concrétisation d’une soumission de l’ATBEF à l’appel à projets du
financement du gouvernement du Japon au travers de Japanese Trust Fund (JTF), avec la forte implication et le leadership de la Fédération internationale pour la planification familiale (IPPF).

Ce projet de trois ans d’un montant de 85.474.988 F CFA sera exécuté à Lomé ; Atakpamé ;
Tsévié ; Sokodé ; Kara et Dapaong en vue d’offrir 5000 services d’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant (PTME) au bénéfice des femmes enceintes qui visitent les cliniques de l’ATBEF et les cliniques partenaires.

Il permettra également de proposer 20.000 paquets de services intégrés de dépistage du
cancer du col de l’utérus et de dépistage du VIH à toutes les femmes reçues en consultation dans les cliniques de l’ATBEF et les cliniques associées.

Ce projet entend aussi sensibiliser 30.000 personnes y compris au moins 75% de jeunes au
sujet du dépistage du cancer du col de l’utérus et de la prévention du VIH.

Le chef division de la DSMI/PF, Agossou Abram Amétépé a salué l’initiative de l’ATBEF
qui s’inscrit dans le Plan stratégique pour la prévention et le contrôle du cancer du col de l’utérus (2017-2022) puis exprimé ses remerciements aux partenaires et au gouvernement japonais pour avoir cru en ce projet.
Il a souligné que les divisons concernées au sein des départements ministériels collaboreront
avec la direction de l’ATBEF pour que la mise en oeuvre de ce projet soit efficace et efficiente.

Le président national de l’ATBEF, Dr Kossi Wonouvo Gnagnon s’est dit convaincu que la
réalisation de ce projet viendra renforcer les actions des acteurs oeuvrant déjà dans la prévention et la prise en charge du cancer du col de l’utérus. Il a dit compter sur l’ensemble des acteurs de la société civile avec qui l’ATBEF va travailler en partenariat pour le succès de ce projet.

Pour M. Kyota Aoki, c’est une joie pour le Japon de contribuer au bien-être sanitaire des
populations togolaises surtout des femmes et des enfants dans le cadre des relations d’amitié et de coopération entre les deux Etats.

Il a réitéré la disponibilité de son pays à accompagner le Togo et les organisations de la
société civile dans leur quête de satisfaction des besoins des communautés togolaises.
Selon les statistiques du ministère de la Santé, malgré des progrès considérables dans la
réduction des décès maternels et infantiles au Togo, le pays présente toujours des indicateurs de mortalité infantile et maternelle élevés. Cette dernière est de 401 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes alors que la mortalité infantile s’élève à 45,22 décès pour 1000 naissances vivantes.

ATOP/MEK/TJ