Cancel Preloader

SEJOUR CHEF DE L’ETAT AU TCHAD/SESSION EXTRAORDINAIRE CEN-SAD

24 pays du Sahel et du Sahara membres de la CEN SAD, se sont donné rendez-vous à N’DJAMENA au Tchad ce 13 avril pour parler paix, sécurité et développement durable. Le président de la république Faure Essozimna GNASSINGBE ayant à cœur des questions de paix et de développement, a répondu présent à ce sommet extraordinaire. Le contexte de la tenue de cette rencontre des chefs d’état et de gouvernement étant marqué par des menaces de tout genre, il a été entre autres questions d’accélérer les réformes en profondeur au sein de l’institution pour en faire un réel outil de développement.

Ils se sont réunis pour faire front aux menaces qui planent sur la Communauté des Etats Sahélo Saharien CEN SAD. A cette 12e session extraordinaire de la conférence des chefs d’états et de gouvernement, le président de la république Faure Essozimna GNASSIGBE a répondu présent aux côtés de son homologue Tchadien, Idriss Deby ITNO, comme certains de ses pairs à ce rendez-vous. La mobilisation juge des enjeux de l’heure, et des défis à relever. Venir à bout de l’insécurité sans cesse grandissante dans la sous-région. Il faut donc redonner vie à l’institution, la dynamiser pour en faire un véritable outil de développement capable de répondre aux réels besoins. L’heure est donc à la mutualisation des forces, mais aussi des moyens. Après l’acte 1 en 2013 de la renaissance de l’institution, le président de la CEN SAD inaugure ici à N’DJAMENA, l’acte 2 du processus.

 Idriss Deby souhaite de tous vœux, une puissante synergie pour combattre par la solidarité agissante toutes les menaces, en vue d’accompagner les états dans la vision de développement. Et cela passe aussi par des réformes en profondeur de l’organisation régionale. Décors planté dans toutes ses dimensions. Les travaux se sont poursuivis à huit clos. Entre chefs d’états et de gouvernements, d’importants sujets vont être évoqués. La sécurité, la paix et le développement. Le président de la république Faure GNASSINGBE, épris des questions de développement n’a pas raté l’occasion de partager avec ses pairs, les grands axes du Plan National de Développement PND du Togo, en rapport avec les objectifs de la CEN SAD. Lors de ce  face à face, la conférence des chefs d’états s’est prononcée d’après le communiqué final, sur nombres de points. La situation en LIBYE, au SOUDAN, au MALI, dans le bassin du lac Tchad et en Centrafrique. Créée le 4 février 1998, l’institution régionale de l’Union Africaine devra promouvoir la mise en place d’une économie globale.

Celle-ci, sans se baser sur une stratégie de mise en œuvre conformément aux plans de développement nationaux. Dans sa mission, la CEN SAD devra également faciliter la libre circulation des biens et des personnes, promouvoir des investissements dans divers domaines, dont l’économie, l’agriculture, l’industrie, l’énergie et le social.

Pierre SOUSSOUKPO

Mise en ligne Ulrich AMEGA

A Lire