UNE RECEPTION MARQUE L’APOTHEOSE DE LA CELEBRATION DE LA JOURNEE DE LA FRANCOPHONIE

5774

Le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest (BRAO) de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a offert à Lomé, sa traditionnelle réception le lundi 20 mars date anniversaire de cette institution.

Cette réception à laquelle ont pris part des membres du gouvernement et des institutions de la République, le corps diplomatique et des partenaires marque l’apothéose de la quinzaine de la Francophonie au cours de laquelle plus de 50 manifestations ont été organisées cette année à travers le pays.

Outre la prestation des artistes, les communautés du Burkina Faso, de l’Egypte, du Gabon, du Niger et du Sénégal résident au Togo ont fait découvrir aux invités, la richesse et la diversité des saveurs de leurs pays.

« Depuis 1970, la Francophonie, les pays membres et leurs populations ont fait face à de
nombreux défis d’ordre politique, social, économique ou environnemental. Mais ils ont su, ensemble, y faire face et maintenir cet esprit de solidarité active et agissante, qui dès le départ caractérisait la « Francophonie des solutions » a indiqué le représentant du directeur par intérim du BRAO, M. Nicolas Biron. Il a relevé que dans ce monde en évolution, cette volonté de co-construire des actions au plus près des populations, pour le développement durable des pays a été gardée constante. Le représentant du directeur par intérim du BRAO a affirmé que le succès des activités déjà réalisées depuis le lancement de cette quinzaine de la Francophonie, au Togo, et celle qui restent à être mises en oeuvre le démontre à suffisance.

Il a relevé que l’année 2017 sera bien chargée dans la sous-région, avec notamment, la 8e édition des Jeux de la Francophone en juillet à Abidjan en Côte d’Ivoire, la Conférence ministérielle de la Francophonie en novembre à Lomé au Togo, ou encore le Forum international jeunesse et emplois verts à Niamey au Niger. Pour lui, ces événements mettent en lumière l’innovation, le dynamisme et l’engagement des hommes, femmes, jeunes francophones, dans des domaines aussi variés que l’éducation, la culture, l’économie, le numérique, le développement durable et la langue française qu’ils ont en partage».

Le ministre togolais en charge des Affaires étrangères, Robert Dussey a dit qu’au-delà des
festivités, cette célébration les exhorte à s’approprier et à diffuser les valeurs cardinales de la Francophonie que sont l’amour, le partage, la tolérance, la solidarité, la promotion de la démocratie et de l’Etat de droit. Il a déclaré que le gouvernement apprécie à sa juste valeur l’accompagnement que l’OIF a toujours su apporter au Togo.

Au cours de la soirée, le BRAO a remis les prix aux dix lauréats de la grande dictée publique de la Francophonie organisée le 11 mars et qui a connu la participation de 425 concurrents. Le premier prix, une enveloppe de 300.000 FCFA et un lot de documents a été enlevé par Amédomé Imana qui était également lauréate de l’édition passée (2016).

L’Institut Africain d’Etudes Commerciales (IAEC) vainqueur de la 2e édition des joutes verbales de la Francophonie a reçu un trophée, une enveloppe de 500.000 FCFA et un lot de documents tandis que le finaliste l’Institut Supérieur de Droit et d’Interprétariat (ISDI) est reparti avec 300.000 FCFA et un lot de documents.

ATOP/TD/KYA